PARTAGER
MENU

Rédaction d'une annonce immobilière :
les erreurs à ne pas commettre

92 % des recherches immobilières commencent sur le Web. L'annonce immobilière joue donc un rôle clé et doit générer un maximum de contacts. Elle reflète aussi l'image de votre étude. Voici les erreurs à éviter !

1. Je ne mets pas de photos ou des photos de mauvaise qualité

Pas de photo ? Le visiteur peut imaginer le pire. Par exemple, le bien présente de nombreux défauts ou encore, il y a beaucoup de travaux à réaliser. Les photos doivent être de qualité pour mettre en valeur le bien. Prenez-les par beau temps. Ouvrez les fenêtres et optez pour des vues d'ensemble. Avant de les faire, rangez et dépersonnalisez le logement. Pensez à privilégier le format paysage. Et pourquoi pas réaliser une vidéo ou une visite virtuelle ?
À savoir : une annonce avec photos est vue 7 fois plus que quand elle n'en a pas.

2. Je mets des abréviations

Mieux vaut éviter le jargon comme "sdb", "p" pour pièces... Rédigez des phrases entières, courtes et simples. Ce sera plus clair pour le particulier. En outre, ces abréviations sont mauvaises pour le référencement car Google ne les reconnaît pas.

3. Je ne suis pas honnête

Inutile de survendre un bien ou, pire, de mentir. Une personne déçue au moment de la visite ne donnera pas suite. Ce sera juste une perte de temps pour vous.

4. Je ne parle pas de la luminosité du bien

C'est le 2e critère lors d'un achat immobilier (après la localisation). D'où l'importance de réaliser de belles photos pour que l'internaute puisse se projeter. Une solution innovante : Solen. Il s'agit d'une application qui permet de donner des certificats de luminosité et note le logement. Ils s'affichent dans l'annonce immobilière.

Pour plus d'infos : contactez-nous au 05 55 73 80 22

5. Je ne hiérarchise pas les informations

Utilisez la technique de l'entonnoir. Commencez par les informations essentielles et finissez par le détail. Les informations clés : le type de bien (maison, appartement, duplex…), la localisation géographique, le nombre de pièces. N'hésitez pas à mettre des adjectifs flatteurs. "Magnifique appartement..." Viennent ensuite les informations secondaires : la superficie, la répartition (nombre de chambres, salle d'eau…), la vue, la terrasse, le balcon...

Sondage du mois

Avez-vous déjà fait appel à un photographe professionnel pour vos photos immobilières ?

Voter

Devenez rédacteur

La négociation immobilière notariale vous passionne ? Vous pensez que certains sujets devraient être mis en avant ? Tentez l'aventure immonot pro et devenez rédacteur...

Conseils & astuces

VRAI/FAUX LOCATION
Les relations locataires-propriétaires sont parfois tendues. Pour éviter tout risque d'incompréhension ou de conflits, certaines règles de base sont à connaître. Un petit vrai-faux pour savoir ce que vous pouvez faire ou pas !

La rédaction vous recommande


Les relations locataires-propriétaires sont parfois tendues. Pour éviter tout risque d'incompréhension ou de conflits, certaines règles de base sont à connaître. Un petit...

Faites ce test pour le savoir (en 5 questions) ...

Si les annonces immobilières circulent largement sur internet, reste à faire la différence auprès des internautes pour espérer totaliser un nombre important de vues et déclencher...