PARTAGER
MENU

Reconversion dans la négociation
Naissance d'une vocation

Reconversion dans la négociation Naissance d'une vocation

Tous les chemins mènent à la négociation ! Après une évolution de carrière tracée au cordeau au sein d'un groupe de travaux publics dans les Bouches-du-Rhône, Vincent Dérien se forge un beau parcours de négociateur au sein de l'étude Boulnois-Dérien dans les Alpes-de-Haute-Provence. Découvrons la reconversion parfaitement opérée de cet ex. responsable commercial.

Pourquoi avez-vous décidé de vous reconvertir dans l'immobilier ?

Vincent DÉRIEN : Après m'être questionné au sujet de ma reconversion professionnelle à l'aube de la quarantaine, j'ai décidé de franchir le pas et de rejoindre mon épouse qui souhaitait ouvrir un service immobilier au sein de son étude. Mon parcours au sein du groupe VINCI ne me destinait pas forcément à rejoindre le notariat, mais mon dernier poste m'avait conduit à occuper des responsabilités commerciales. Très vite, je me suis dit que l'occasion se présentait de franchir le pont !

Quelles sont les raisons qui ont motivé la création du service négociation ?

Vincent DÉRIEN : En 2014, mon épouse a décidé d'avoir son étude de notaire en prenant la suite de William Massot, notaire à Banon (04). Très vite, les clients lui ont demandé de réaliser des estimations de biens, de prendre des mandats de vente…  Comme aucun professionnel de l'immobilier n'exerçait dans un rayon de 25 km, l'occasion d'ouvrir un service négociation s'offrait à elle ! D'autant que cette création correspondait avec la libéralisation des tarifs de la négociation. Je n'ai pas trop hésité pour relever le challenge que me proposait mon épouse, et après avoir démissionné de mon poste, j'ai accepté le poste avec la casquette de "négociateur Macron". Une trajectoire qui nous a conduits à quitter Aix-en-Provence et à nous installer dans les Alpes-de-Haute-Provence, pour nous lancer dans cette nouvelle aventure.

Quel parcours avez-vous privilégié pour vous former ?

Vincent DÉRIEN : Dès octobre 2016, j'ai participé aux formations qui se présentaient, notamment une session proposée aux Universités du notariat sur le métier de négociateur qui m'a permis d'estimer mes premiers biens. De son côté, mon épouse a suivi la formation sur la création de service négociation. Je me suis également formé à l'expertise en évaluation immobilière au cours de 3 modules proposés par l'Inafon. Parcours que j'ai complété en me perfectionnant dans l'évaluation de biens ruraux. Aujourd'hui, il me reste à faire valoir plus d'expérience pour avoir la certification
 

Quels sont les atouts d'un profil commercial dans la négociation notariale ?

Vincent DÉRIEN : Je pense qu'il est plus aisé de devenir négociateur avec une formation initiale de commercial que de juriste. Ce dernier n'est pas forcément prêt à gérer une vente sur le plan de la négociation. Pour les questions d'ordre juridique, le négociateur peut se tourner vers le notaire ou les clercs qui l'accompagnent dans sa mission. Sachant que les connaissances s'acquièrent avec le temps et les réponses d'ordre juridique deviennent plus évidentes.

Quel bilan faites-vous de cette nouvelle expérience professionnelle ?

Vincent DÉRIEN : Quelle satisfaction d'avoir rejoint le notariat ! La profession offre de belles perspectives. Au plan professionnel, l'atteinte d'objectifs me motive fortement, les résultats sont au rendez-vous au bout de 4 années d'activité. Et au plan personnel, je suis ravi d'avoir réussi ma reconversion, avec à la clé un nouveau projet de vie. Aujourd'hui, tout ce que nous avons semé commence à porter ses fruits, nous avons une bonne clientèle et nous pouvons compter sur un beau volume de dossiers.

Quelle est la principale difficulté que vous avez rencontrée ?

Vincent DÉRIEN : De se faire connaître. Cela réclame un travail de longue haleine pour être repéré et sollicité. Mais quel plaisir d'entendre dans la bouche des clients "nous avons entendu parler de vous et nous voulons vous confier la vente de notre maison". Un travail qui nécessite des efforts quotidiens pour être au plus près de la clientèle et l'accompagner à un moment clé lorsqu'il s'agit d'acheter un bien. D'autant que la concurrence s'est intensifiée depuis notre ouverture. Cependant, nous entretenons de bonnes relations avec les agences. Ce qui m'amène à avoir une double casquette, celle de concurrent et celle de prestataire !

Quel est le bien de votre activité en chiffres

Vincent DÉRIEN : Nous avons actuellement 21 biens en fichier mais je suis monté à 55 il y a 2 ans. Depuis que je me suis installé en 2016, les résultats sont plutôt encourageants puisque j'ai réalisé :
  • 4 ventes en 2017 ;
  • 19 ventes en 2018 ;
  • 17 ventes en 2019 ;
  • et cette année je je pense passer au-delà de 20 ventes. 
Précisons que notre seuil d'équilibre se situe à environ 60 000 € de chiffre d'affaires annuel, avec un objectif supérieur que je me suis fixé et que j'ai pour l'instant pu atteindre dès l'année 2018.
Espérons que nous ne souffrirons pas trop de la crise en 2021, car la visibilité reste limitée, le climat se tend et il faudra s'adapter !

Que conseilleriez-vous à quelqu'un qui hésite à changer de métier ?

Vincent DÉRIEN : Il est absolument nécessaire de saisir les opportunités qui se présentent. Le métier de négociateur notarial offre de grandes satisfactions dans un univers des plus rassurants comparé aux autres professionnels de l'immobilier. Quant aux notaires, ils doivent jouer le jeu pour défendre les couleurs de la négociation notariale. Certes, il faut rendre cette activité compatible avec les agences, mais je constate qu'il y a assez de place pour tous sur le marché ! Enfin, si la négociation suppose d'être à l'écoute des clients et de proposer des solutions sur mesure à la clientèle - comme pour cette cliente dont je vends l'appartement situé à Paris - cette activité génère de nombreuses plus-values pour l'étude !

Propos recueillie le 02/10/20

Sondage du mois

Utilisez-vous WhatsApp à l’étude ?

Voter

Devenez rédacteur

La négociation immobilière notariale vous passionne ? Vous pensez que certains sujets devraient être mis en avant ? Tentez l'aventure immonot pro et devenez rédacteur...

Conseils & astuces

Un site 100 % notaires : votre panier vous attend !

Les articles les plus lus

La rédaction vous recommande


Les taux de crédit immobilier sont encore très attractifs ! Focus sur le contexte actuel avec Bruno Rouleau, directeur des partenariats chez In&Fi Crédits...

Mieux se connaître, mieux connaître les autres pour mieux communiquer. En identifiant le profil de votre interlocuteur vous pouvez adapter votre discours. Explication de notre...

L'appréciation ça compte, même dans la négociation ! Une bonne expertise résulte en effet d'une analyse approfondie de la qualité du bien, comme l'a expliqué Ingrid Crabouiller...