PARTAGER
MENU

Les prix de l'immobilier pour tous !
Un peu, beaucoup, passionnément...

Les prix de l'immobilier pour tous ! Un peu, beaucoup, passionnément...

L'État a mis à disposition de tous les Français les prix des ventes immobilières des 5 dernières années. Savoir à quel prix son voisin a vendu son appartement, c'est possible. Une aubaine pour les vendeurs et les acheteurs. Et pour les négos ?

Chacun peut désormais connaître le prix réel des transactions sur les maisons, appartements ou terrains à proximité de chez soi ou de n'importe quelle adresse en France depuis le 24 avril. Bercy a en effet ouvert l'accès à sa base DVF (demande de valeur foncière) qui recense les transactions enregistrées au cours des 5 dernières années. Une mine d'informations et une petite révolution !

À quelles données a-t-on désormais accès ?

Les données détaillent la date de l'acquisition (signature chez le notaire), la superficie du terrain et du bien, le nombre de pièces, ainsi que le prix de vente. Il s'agit des prix réels au moment de la transaction immobilière. Ils n'intègrent ni les droits de mutation, ni les émoluments des notaires, ni les éventuels frais d'agence. La base Demande de valeur foncière (DVF) contient 4 millions de prix de vente. Les noms des propriétaires ne sont pas communiqués par souci de confidentialité. Ces données sont consultables sans identifiant, sans mot de passe et autant de fois qu'on le souhaite !

Le bonheur des futurs acheteurs ?

Auparavant, vendeurs et acheteurs s'appuyaient sur des sites d'estimation en ligne. Les notaires disposent, eux, d'informations fiables avec leurs bases Perval et BIEN (base d'informations économiques notariales), mais qui ne sont pas ouvertes au grand public. Les particuliers vont être plus avertis. C'est pour eux l'assurance que le bien ne sera ni surévalué, ni sous-évalué. Cela devrait fluidifier le marché. Cette transparence va porter un sacré coup aux activités des professionnels immobiliers peu scrupuleux qui surestiment un logement.  Cependant, de nouvelles attentes vont émerger.

Comment ça marche ?

Vous renseignez sur internet l'adresse suivante : https://app.dvf.etalab.gouv.fr/. Etalab est l'organisme chargé d'animer la plateforme data.gouv.fr. Vous sélectionnez le département et la commune qui vous intéressent ce qui vous permet de trouver la parcelle cadastrale du bien concerné.

Immonot a intégré ces données

Immonot a intégré ces données
Le site immobilier des notaires immonot, comme d'autres leaders du marché (MeilleursAgents, SeLoger), a intégré ces données et propose une carte complète avec l'ensemble des informations sur les biens vendus. Vous pouvez zoomer sur la carte ou renseigner directement l'adresse du bien.

Les bémols

Les prix remontent à au moins six mois, voire plus, le temps que les informations figurant dans l'acte de vente remontent à l'administration, via le service de la publicité foncière. Il y aura une mise à jour tous les 6 mois (en avril et en octobre de chaque année). Mais il faut être conscient que ce décalage peut avoir un impact car les prix peuvent évoluer rapidement dans certaines zones. La situation du bien dans un immeuble n'est pas prise en compte, ni les caractéristiques (son état, l'étage, ascenseur, balcon), l'état des biens non plus. Des critères qui génèrent des écarts de prix. Par exemple, dans une même rue, les prix immobiliers peuvent varier. Une donnée seule est difficile à analyser. Le prix évolue en fonction de l'offre et de la demande et peut ainsi fluctuer d'un mois sur l'autre.

Une carte à jouer pour les négociateurs

Les négos vont devoir s'approprier ces nouveaux outils et travailler avec. Ils vont avoir en face d'eux des clients de plus en plus éduqués. Cependant, devant tant de données à leur disposition, ils risquent d'être perdus. Et ils auront besoin d'être accompagnés dans leur parcours client. Chaque bien est unique : la vue, l'agencement et son état contribuent au prix. C'est le rôle du négociateur d'accompagner le particulier. C'est son expérience et sa connaissance du secteur qui feront la différence.

Certains notaires toutefois sont mécontents, car ils payent pour alimenter la base Perval et ne comprennent pas pourquoi Bercy a donné l'accès gratuit à ce type de données.

Le point de vue d'un notaire

Jean Baptiste Bullet (94) : "je pense que c'est une bonne nouvelle pour la profession et pour le grand public. Ces données sont à mon sens d'intérêt général, et un acquéreur mieux informé est un acquéreur qui sera moins anxieux tout au long de la réalisation de son projet immobilier. De plus, je suis content qu'il existe une alternative gratuite et fiable à la Base BIEN/PERVAL, qui est une base que nous alimentons nous-mêmes mais dont la consultation est payante."

Et le point de vue des particuliers ?

Selon un sondage Immonot 80 % des Français sont intéressés par les prix immobiliers de leurs voisins !

Sondage du mois

L’état a rendu public le prix des biens immobiliers des 5 dernières années.

Voter

Devenez rédacteur

La négociation immobilière notariale vous passionne ? Vous pensez que certains sujets devraient être mis en avant ? Tentez l'aventure immonot pro et devenez rédacteur...

Conseils & astuces

Négociation : Cueillez les ventes au bon moment !
À l'instar de nombreuses cultures, l'immobilier produit ses meilleurs fruits en fonction des saisons. Découvrons les moments les plus propices pour que la vente de maisons, appartements, terrains donne le plus !

La rédaction vous recommande


Vous êtes notaire, créateur, négociateur, en charge de l'animation d'un Groupement ou secrétaire de Chambre ? Nous vous donnons rendez-vous aux 5es Assises nationales à Tours...

Pour immonot.com la voix de chaque internaute compte. C'est eux qui nous aident à progresser ...

Le principal reproche fait aux intermédiaires dans une transaction immobilière concerne le manque de suivi. Il existe pourtant un support de communication appelé "rapport de suivi...